CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Hérophile (vers 330-vers 260 av JC) et le pouls

vendredi 28 octobre 2016

dissection par Hérophile (?)

Hérophile, médecin de l’école d’Alexandrie fait les premières dissection humaines.
Hérophile écrivit des ouvrages notamment sur l’anatomie, sur le pouls. Ses œuvres ont été perdues, mais beaucoup ont été citées par divers auteurs.

Voici ce qu’en dit Marcellinus (1er siècle après JC) dans son ouvrage De pulsibus :

« Hérophile a démontré qu’un homme a la fièvre lorsque son pouls devient plus fréquent, plus large et plus fort, accompagné d’une chaleur interne intense. Si le pouls perd de sa force et de son amplitude, la fièvre diminue. Il disait que l’accroissement de la fréquence du pouls est le premier symptôme du début de la fièvre et il croyait tellement à la fréquence du pouls que, l’utilisant comme le symptôme le plus sûr, il avait préparé une clepsydre montrant le pouls pour chaque âge. Venant au lit du malade, il mettait la clepsydre en marche et prenait le pouls du fiévreux. et dans la mesure où le nombre des pulsations observées dépassait ce qui était naturel pour le temps nécessaire au remplissage de la clepsydre, le degré de la fréquence était révélé, montrant si la fièvre était plus ou moins forte. »


von Staden H. Herophilus The Art of Medicine in Early Alexandria, Cambridge University Press,‎ 2007