CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

medecine

Pression artérielle : Poiseuille

Appareils

jeudi 9 avril 2015

Jean Léonard Marie Poiseuille (1799-1869) crée l’hémodynamomètre à mercure dans ses Recherches sur la force du cœur aortique (Thèse 1828).
Poiseuille se sert d’un manomètre à mercure formé d’un simple tube en U dont une de branches est mise en communication avec le bout d’une artère. La pression est mesurée par la différence de hauteur entre les deux branches du tube en U.
Guettet améliore cet instrument pour éviter la double graduation en se basant sur le principe du baromètre à cuvette dans lequel la pression agit sur une large surface.

Jean Léonard Marie Poiseuille (1799-1869)
Hémodynamomètres de Poiseuille et de Guettet (daprès Marey)
Voir en ligne biographie Poiseuille

*Voir en ligne thèse Poiseuille 1828

Voir en ligne mémoire de Guettet sur les hémomètres : extraits de l’acadèmie des sciences 1850 (lire pages 64 à 67)

Poiseuille JLM. Recherches sur la force du cœur aortique. Paris - Didot - 1828.