CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

reanimation

Liberté des voies aériennes supérieures : Goodwyn

Premiers secours

jeudi 9 avril 2015

Edmund Goodwyn (1756-1829) en 1788 remarque que la langue obstrue le canal respiratoire sur un patient couché. C’est une simple constatation qui ne sera pas analysée.

Les recommandations d’extension de la tête en arrière et la propulsion du maxillaire ne seront recommandés qu’en 1874 par le norvégien Jakob Heiberg.

Lire en ligne le livre de Goodwyn (anglais)
Lire en ligne la traduction française de jean Noël Hallé édité par Méquignon en 1798 ; une meilleure version est lisible sur Gallica dont les références sont ci-dessous.

Goodwyn E. The connexion of lifr with respiration ; or an experimental i,quiry into the effects of submersion, strangulation and several kinds of noxious air on living animals. London, J Johnson, 1788.

Goodwyn E. La connexion de la vie avec la respiration ou recherches expérimentales sur les effets que produisent sur les animaux vivants la submersion, la strangulation et les diverses espèces de gaz nuisibles. (traduit de l’anglais par Jean-Noël Hallé en 1788). Magasin encyclopédique ou journal des sciences, des lettres et des arts. 1795 : 4 : 438-70 et 5 : 32-78.