CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Georges Boussignac

Patrick PORTALIER.

  mise en ligne : dimanche 24 mai 2020


25 ans de passion pour cet ami qui nous a quitté .
Il était une leçon de vie et d enthousiasme.

Bonjour à tous,

C’est avec une infinie tristesse que nous avons appris, hier, la disparition du Docteur Georges Boussignac à l’âge de 74 ans.

Georges était un grand Docteur, et un grand Monsieur. Soignant, inventeur, passionné et passionnant il découvrait, développait, créait, construisait sans cesse, aussi il formait et informait, communiquait ses convictions et ses passions avec une énergie, une volonté, une humilité et une patience infinies. Profondément humain, toujours à l’écoute, il a su convaincre et faire avancer nos connaissances. Ses inventions, la RCP, la Vylife, la Bcard et tant d’autres et en premier lieu la « CPAP de Boussignac » ont sauvé de très nombreux patients depuis des années.

Au cours de ces dernières semaines, Georges a puisé sans compter dans ses dernières forces pour venir en aide aux patients atteints du COVID. Convaincu, à juste titre, que sa CPAP permettait de traiter les patients en insuffisance respiratoire et éviter, dans de très nombreux cas, leur intubation, il a tout fait pour convaincre les sceptiques, pour mobiliser les équipes soignantes, pour avertir et former les autorités. La recommandation, par le ministère de la santé, de l’utilisation de la CPAP en première intention pour les patients COVID, et la reconnaissance de son invention par l’OMS ont été ses dernières victoires.
Georges souffrait depuis de longs mois d’une terrible maladie. Après ce dernier succès, alors qu’il devait repartir en traitement, il me confiait son sentiment d’avoir « accomplis sa mission »...

Il nous a quitté sans souffrir, nous laissant la charge de poursuivre son œuvre en continuant de développer partout dans le monde la connaissance et l’utilisation de ses inventions.

Nous sommes beaucoup à avoir eu le privilège de le côtoyer, d’avoir connu sa générosité, son humilité et son génie créateur. Depuis plus de vingt ans j’ai la chance de vivre en même temps que Georges. Il m’a beaucoup appris, à ne jamais renoncer, à franchir tous les obstacles à force de passion, de patience et d’intelligence. Georges aimait profondément la vie, et il s’avait faire partager cette passion. Georges aimait les gens, il nous prenait tous comme nous sommes, avec nos qualités et nos défauts, et nous emportait dans ses projets et ses passions.

Nos pensées sont évidemment tournées vers sa femme et ses enfants dont nous partageons la peine. Son esprit, son humour, sa voix nous manqueront énormément.

Adieu Georges, merci pour tout ce que tu nous as apporté.
Repose en paix, nous garderons pour toujours ton souvenir au fond de nos cœurs.


Voir en ligne : Egalement sur le site : COVID 19 : la CPAP BOUSSIGNAC ® à l’honneur