CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

La SoFHAR en 2021 éditorial de juin 2021

Simon Dominique

  mise en ligne : mercredi 13 octobre 2021




L’année 2021 est déjà bien entamée et la journée internationale de la Francophonie du 20 mars dépassée. Cela ne gêne en rien le travail continu à réaliser pour trouver sa place dans ce grand espace que constitue la Francophonie.
L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) est une institution représentative de la Francophonie et trouve sa place dans un monde où la langue française est parlée par plus de 300 millions de locuteurs, est la 5° langue la plus parlée et la 4° langue de l’internet.

L’Agence Universitaire de la Francophonie, fondée en 1961 à Montréal, est l’opérateur de la Francophonie institutionnelle pour l’enseignement supérieur et la recherche depuis 1989.
Le projet, au sein du château de Villers-Cotterêts en France, de Cité Internationale de la langue française, vient encore renforcer cet idéal.

La Semaine de la langue française et de la Francophonie, instituée tous les ans en mars, est un rendez-vous important avec plus de 1500 événements dans 80 pays à travers le monde

La Société Francophone de l’Histoire de l’Anesthésie et de la Réanimation (SoFHAR) occupe une place particulière dans le développement des connaissances historiques liées à l’Anesthésie, la Réanimation et les Soins d’Urgence. Nous sommes attachés à apporter notre contribution aux acteurs utilisant la langue française et à aider à l’émergence des données des pays liés à la Francophonie .
Le Club d’Histoire de l’Anesthésie-Réanimation (CHAR), organisation française depuis plus de 20 ans, qui s’ouvre à la conservation à travers le musée, à la connaissance historique à travers les conférences annuelles et les articles de ses membres ou d’invités prestigieux, à la diffusion sur le web et internationale des connaissances en participant aux symposiums internationaux (ISHA), nous permet une mise en perspective des travaux grâce au site www.char-fr.net.
La participation aux activités de la Société ouvre des portes et donne à connaître des travaux jusqu’à présent restés dans l’ombre. La diffusion des connaissances et la mise en relation des locuteurs est une valeur inestimable.
Maintenant il vous appartient de proposer vos contributions pour une année riche de savoirs

Bien cordialement

Docteur Dominique Simon
Secrétaire général de la SoFHAR