CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

2000 - Paris - S.F.A.R.

Exposition réalisée au Palais des Congres à Paris lors ddu congrès de La Société Francaise d’Anesthésie et de Réanimation en septembre 2000


Articles

  • Histoire de la seringue

    10 mai 2008, par Cazalaà Jean-Bernard

    La seringue dans l’histoire

  • Histoire de l’anesthésie intraveineuse

    10 mai 2008, par Cazalaà Jean-Bernard

    de Pierre-Cyprien Oré à l’anesthésie à objectif de concentration

  • Abords veineux et cathétérismes

    8 mai 2008, par Viard Dominique , Cazalaà Jean-Bernard

    3. Abords veineux et cathétérismes

  • Les injections intraveineuses (hors choléra, hors anesthésie)

    8 mai 2008, par Viard Dominique , Cazalaà Jean-Bernard

    Peu employées au début du siècle, les injections intraveineuses connaissent un grand essor dans la deuxième moitié du XIXe siècle, grâce à leur efficacité démontrée au cours des épidémies de choléra qui sévissent dans le monde et qui touchent plus particulièrement l ??Europe. Le succès de la méthode encourage les opérateurs à l ??employer avec des produits divers : lait, sucre, ammoniaque, sans oublier le chloral qui permet la première anesthésie intraveineuse, sont quelques unes des diverses substances utilisées. IN

  • Les solutés de perfusion

    8 mai 2008, par Cazalaà Jean-Bernard

    170 ans de progrès d’une forme pharmaceutique née à l’hôpital
    Nés de la recherche de traitement dans des cas désespérés, les solutés de perfusion sont apparus en 1831. LATTA avec LEWINS et CRAIGIE de LEITH traitent trois cholériques par « the copious injections of aqueous and saline fluids into the veins » suite aux travaux du Docteur O’SHAUGHNESSY. Une composition qui évolue en fonction des besoins
    Le liquide injecté par LATTA n’assurait qu’un apport hydrique et électrolytique et était hypotonique. Il (...)

  • Histoire de la circulation sanguine

    10 mai 2008, par Cazalaà Jean-Bernard

    La première représentation du coeur est une peinture rupestre de l’ère magdalénienne (caverne d’El Pindal, Asturies), le coeur y est peint comme une tache rouge en forme de coeur de carte à jouer sur un mammouth.
    Les Assyriens attribuent au coeur l’intelligence et la mémoire et au foie la source et le réceptacle du foie.
    En Egypte antique (1500 avant JC), le papyrus Ebers : « l’air entre par le nez, pénètre dans le coeur et les poumons et c’est eux qui le distribuent à tout le corps ». La prise de (...)

  • Hémodilution par sérums salés a la fin du XIX siecle

    8 mai 2008, par Cazalaà Jean-Bernard

    Une des importantes préoccupation des médecins des siècles derniers, est leur impuissance face aux hémorragies, souvent mortelles, du post-partum. On se rappelle que c ??est à cette occasion que BLUMDELL (obstétricien) réhabilite, en 1815, la transfusion sanguine.
    Jusqu’au milieu du XIXe siècle, les décès par hémorragies sont attribués à une insuffisance ou une altération des substances nutritives contenues dans le sang.
    Les travaux de Friedrich GOLTZ en 1862 démontrent qu’en cas d’hémorragie importante, la c

  • Evolution des contenants de soluté

    8 mai 2008, par Viard Dominique , Cazalaà Jean-Bernard

    L ??histoire des récipients de soluté de perfusion se confond à son début avec celle des contenants de solutés parentéraux. Préparés le plus souvent par dissolution d ??une substance dans de l ??eau distillée, les liquides à injecter qui prendront le nom de solutés dans l ??édition de 1908 de la pharmacopée, sont transférés dans des seringues ou des récipients en communication avec l ??air ambiant réutilisable et multidose en métal puis en verre. Après l ??invention de l ??aiguille creuse vers 1849, son emploi se génér

  • Les injections intraveineuses de 1628 à 1670

    6 mai 2008, par C.H.A.R.

    L ??histoire des injections intra-veineuses ou « infusion » débute au XVIIe siècle après la découverte de la circulation du sang par HARVEY en 1628. Après 40 ans de gloire, elle tombe dans l ??oubli pendant 150 ans , à la suite de la Sentence du Châtelet de Paris interdisant la transfusion sanguine. Après l ??enlèvement de la Toison d ??Or, Ovide explique le retour à la jeunesse d ??Eson grâce à l ??injection de mille et une substances dans ses veines par Médée (Métamorphoses). Au Moyen-Age, le Pape Innocent VIII s

  • Histoire de la circulation extra-corporelle (2/2)

    8 mai 2008, par Cazalaà Jean-Bernard

    de 1956 à nos jours **de 1956 à 1970 1955-56 LILLEHEI et DE WALL à Minneapolis, mettent au point un C.P.A. : pompe à doigts multiples et oxygénateur de type barbotage. (fig. 3-4-5-6) 1956 DUBOST réalise avec succès, sous CEC De Wall, une cure de C.I.V. (1re en Europe). 1956 RYGG et KYVGAARD oxygénateur souple à usage unique. 1956 MELROSE oxygénateur à disques à usage unique. 1956 KAY et CROSS oxygénateur à disques réutilisables. 1957 MELROSE et EFFLER proposent le clampage aortique. 1958 (...)

  • 1
  • 2


1999-2021 CHAR       Contact