CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

voies aériennes supérieures


Articles

  • Georges Boussignac

    24 mai 2020, par Patrick PORTALIER.

    25 ans de passion pour cet ami qui nous a quitté . Il était une leçon de vie et d enthousiasme.
    Bonjour à tous,
    C’est avec une infinie tristesse que nous avons appris, hier, la disparition du Docteur Georges Boussignac à l’âge de 74 ans.
    Georges était un grand Docteur, et un grand Monsieur. Soignant, inventeur, passionné et passionnant il découvrait, développait, créait, construisait sans cesse, aussi il formait et informait, communiquait ses convictions et ses passions avec une énergie, une (...)

  • LA METHODE SCIENTIFIQUE - France Culture - histoire de la réanimation

    23 juin 2020, par Cazalaà Jean-Bernard

    Comment l’idée de réanimation est-elle née au siècle des Lumières ? Quelle évolution a connu la réanimation médicale ? Comment faire de l’histoire des sciences quand culture populaire et culture savante s’interpénètrent ?
    01/11/2018 - Rencontre avec Jean-Bernard Cazala ancien praticien hospitalier d’anesthésie réanimation à l’hôpital Necker, président de l’Institut d’Histoire de la Médecine, de la Chirurgie et de la Santé (https://ihmcs.fr/). Quel fut le tournant décisif qui au début des années 1950 donna (...)

  • Liberté des voies aériennes supérieures (1re partie)

    14 novembre 2020, par Cazalaà Jean-Bernard

    La liberté des voies aériennes supérieures (VAS) chez un patient inconscient ou sous anesthésie générale est un dogme que nous respectons impérativement en pratique quotidienne. Nous l’apprenons dès le début des études paramédicales, médicales ou même de secourisme. Pour tous, il semble avoir toujours existé mais ce dogme a mis beaucoup de temps pour se développer.
    Cette histoire aura plusieurs articles : origines de la trachéotomie et de l’intubation oropharyngée ou orotrachéale avant 1847. les techniques (...)

  • Liberté des voies aériennes supérieures : Goodwyn

    9 avril 2015

    Edmund Goodwyn en 1788 remarque que la langue obstrue le canal respiratoire sur un patient couché - Les recommandations d’extension de la tête en arrière et la propulsion du maxillaire ne seront recommandés qu’en 1874 par le norvégien Jakob Heiberg.


1999-2021 CHAR       Contact