CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

conflits armés


Articles

  • Pendant la guerre d’Algérie le service militaire forme des anesthésistes-réanimateurs

    2 novembre 2011, par Otteni Jean Claude

    L’histoire d’une génération de médecins devenus anesthésistes ou réanimateurs du fait de leur incorporation pendant la guerre d’Algérie (1954-1962) pour une durée d’au moins deux ans peut être illustrée par l’exemple de Jean-Claude Otteni (Strasbourg).

  • Le syndrome post-traumatique

    6 février 2016, par Gentili Marc

    Conférence faite à la 32e réunion scientifique du CHAR par Marc Gentili lors de JEPU (CNIT la Défense) le 20 mars 2014
    La conférence
    Résumé de la conférence
    Grand drame initial du XXe siècle, la Première Guerre mondiale a atteint une échelle et une intensité inconnue jusqu’alors, se déroulant sur plusieurs continents, mobilisant. plus de soixante millions de soldats avec environ neuf millions de morts, et vingt millions de blessés. Parmi ces derniers, soumis aux bombardements massifs des (...)

  • Blessés de guerre : Percy et Larrey

    9 avril 2015

    Dominique Jean Larrey (1766-1842) et Pierre François Percy (1754-1825) créent le système médical de ramassage et des soins aux blessés sur les champs de bataille. Ce modèle sera repris par toutes les armées.

  • Transports militaires des blessés

    13 mars 2008, par Cazalaà Jean-Bernard

    Taxi ambulance

  • Témoignage de la vie professionnelle (1944-1988) du premier médecin anesthésiologiste de Marseille

    14 novembre 2020, par Hartung Louis (1924-2018)

    Ce témoignage a été obtenu par le Pr Alain Neidhardt de Besançon, et est paru sur le site du Musée de sciences médicales de Besançon (https://www.chu-besancon.fr/museum/).
    Avec l’autorisation du Pr. Neidhardt, nous avons repris ce témoignage en l’illustrant en fonction du texte.
    Anesthésiste reconnu de Marseille, Louis Hartung a conservé de nombreux objets dont il a fait don aux musées d’anesthésie de Paris, de Besançon et de Lyon.
    Nous l’en remercions ainsi que son fils et sa fille qui nous ont (...)

  • Le choix de l’anesthésie au cours de la première guerre mondiale

    24 mai 2008, par Santarelli Laetitia

    Plan
    – Le contexte Les problèmes liés aux conditions de guerreLes problèmes liés au blessé de guerreLes problèmes nouvellement rencontrés dans la guerre 14-18
    – Le choix des anesthésiques anesthésie générale :le chloroforme - l’éther - le chlorure d’éthyle - le protoxyded’azote anesthésie rachidienneanethesie loco-régionale
    – Les différentes techniques de nos Alliés. le protoxyde d ’azotel’éther rectall’éther (...)

  • Evolution du Transport sanitaire d’urgence au cours des conflits armés

    19 avril 2008, par Rüttiman R , Kowalski J.J.

    INTRODUCTION
    En France, les transports sanitaires d ??urgence, assurés par les Unités Mobiles Hospitalières des SMUR et les Ambulances de Réanimation de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris et du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, sont précoces, rapides, confortables et médicalisés. Ces caractéristiques sans lesquelles l ??évacuation n ??est plus qu ??un simple transport, parfois même une véritable blessure supplémentaire, sont le fruit d ??une évolution qui est indissociable des progrès réalisés

  • L’anesthésie-réanimation-transfusion pendant la première guerre mondiale

    2 juin 2015, par Bernard Lenoir

    Conférence faite à la 32e réunion scientifique du CHAR par Bernard Lenoir lors des JEPU (CNIT la Défense) le 20 mars 2014.
    Résumé de la conférence
    Lorsqu’en août 1914 débute la première guerre mondiale, l’anesthésie a 68 ans. La pratique de l’anesthésie militaire en a, elle, 67. Le service de santé militaire français s’illustre dans la pratique de l’anesthésie au combat durant la guerre de Crimée (1854) et les campagnes de Kabylie (1856-1858). En dépit de cette expérience, l’anesthésie évolue peu au cours (...)

  • Ligatures artérielles : Ambroise paré

    9 avril 2015

    Ambroise Paré (1510-1590) invente la ligature artérielle pour contrôler les hémorragies -

  • Evolution de la réanimation au cours des conflits armés

    19 avril 2008, par Rüttiman R , Kowalski J.J.

    La réanimation, spécialité à part entière, englobe un domaine beaucoup plus vaste que le simple rappel à la vie (la « resuscitation » des anglo-saxons). Mais il est difficile d ??en établir une définition précise. Actuellement, on peut définir la réanimation comme étant la prise en charge de tout état de détresse, et ceci à deux niveaux : tout d ??abord sur le terrain où la réanimation pré-hospitalière prend le pas sur le secourisme qui ne suffit plus passées les premières minutes de l ??urgence, puis secondairement e


1999-2021 CHAR       Contact