CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Détails de l’accident funeste arrivé dans une fosse d’aisance de la ville de Narbonne

le 16 avril 1779 ; envoyés, le 3 Mai suivant, à l’Académie royale des sciences de Paris & lus dans sa séance du 15 du même mois ; Avec le Rapport que les Commissaires nommés par cette Compagnie, lui en ont fait dans la séance du 30 Juin de la même année, et l’Avis de M. de Réaumur, pour les secours à donner à ceux que l’on croit noyés.

de Marcorelle

date de publication : 15 mai 1779

Présentation rédigée par Cazalaà Jean-Bernard

Edité par : Besse
Numérisé par : Medic@
  mise en ligne : dimanche 27 novembre 2011


Asphyxies dues aux exhalaisons d’une fosse d’aisance suivi des consignes aux secours des noyés données par Réaumur dès 1840.

Le Baron de Marcorelle publie un livre sur un accident (8 morts dont 3 ouvriers et 5 sauveteurs) dû aux exhalaisons d’une fosse d’aisance de la ville de Narbonne le 16 avril 1779 et des mesures qui ont été prises par la suite.

La description des faits est suivie du rapport de l’académie royales des sciences (30 juin 1779). Ce type d’accident était bien connu à l’époque et les moyens pour les prévenir étaient déjà diffusés. Les auteurs du rapport reprennent l’historique des cas décrits depuis de nombreuses années. Ils rapprochent ses secours de ceux que l’on apportent aux noyés.

Le livre se termine par l’Édit Royal sur les soins à donner aux noyés de René-Antoine Ferchault de Réaumur (1683-1757) publié en 1740. Voici les mesures préconisées :

  1. réchauffer le noyé
  2. agiter le patient de 100 façons différentes,
  3. verser dans la bouche des liqueurs spiritueuses,
  4. stimulation des fibres intérieures du nez (plume, tabac, ...)
  5. souffler de l’air chaud ou de la fumée de tabac dans la bouche, ou dans les intestins
  6. faire une saignée si médecin,
  7. bronchotomie
Ferchault de Réaumur (1683-1757)
document à télécharger

Ce livre a été numérisé par la BIUM, prière de respecter les consignes d’édition. Merci.