CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Méthode d’éthérisation par le chloroforme et l’éther sulfurique. expliquant les différentes causes des insuccés et des accidents nerveux qui se manifestent quelquefois pendant l’éthérisation. Moyens à employer pour prévenir ces accidents.

Delabarre A. fils

date de publication : 1847

Présentation rédigée par Cazalaà Jean-Bernard

Edité par : Victor Masson
Numérisé par : CHAR
  mise en ligne : lundi 27 octobre 2008


une des premières publications en dehors des sociétés savantes

Brochure de 40 pages parue vraisemblablement en décembre 1847. C’est la deuxième publication de Delabarre sur le sujet. Elle s’intéresse aux effets secondaires de l’anesthésie et donnent les moyens d’y remédier. Basé sur l’appareil de Charrière, l’auteur explique de façon scientifique ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas faire. Il est un des premiers à prôner le jeûne préopératoire, les bons appareils d’anesthésie, la bonne utilisation, la pureté de l’éther, la position du patient et le risque de fausse-route.

Document intéressant et plein de bon sens de ce célèbre médecin dentiste connu dans le grand public pour son sirop d’analgésie dentaire.

Remerciements au collectionneur privé qui nous a fourni ce rare document.

La BIUM nous a informé qu’il existe sur Gallica une version antérieure de ce livre avec 4 pages de moins. Le titre est différent : Expériences nouvelles sur les vapeurs d’éther, expliquant les différentes causes des insuccès et des accidents nerveux qui se manifestent quelquefois pendant l’éthérisation, moyens à employer pour prévenir ces accidents.

La référence Gallica est http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54304309

Méthode d’éthérisation