CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

  • Bibliothèque numérisée du CHAR

  • Méthode pour rappeler les noyés à la vie, recueillie des meilleurs auteurs.
  • Détails des succés de l’établissement que la ville de Paris a fait en faveur des personnes noyées & qui a été adopté dans diverses provinces de France
  • Détails de l’accident funeste arrivé dans une fosse d’aisance de la ville de Narbonne
  • Considérations sur la douleur
  • A history of the discovery of the application of nitrous oxide gas, ether and other vapors to the surgical operations.
  • Méthode d’éthérisation par le chloroforme et l’éther sulfurique. expliquant les différentes causes des insuccés et des accidents nerveux qui se manifestent quelquefois pendant l’éthérisation. Moyens à employer pour prévenir ces accidents.
  • Notice sur l’éther et sur le chloroforme et leur emploi dans les opérations de la chirurgie dentaire.
  • De l’insensibilité produite par le chloroforme et par l’éther et des opérations sans douleurs
  • Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique. E-F Bouisson
  • Des Avantages de l’emploi des agents anesthésiques dans la pratique chirurgicale
  • De l’emploi du chloroforme et de ses différentes applications
  • Etude de l’anesthésie locale dans l’art dentaire
  • L’anesthésie provoquée appliquée aux opérations chirurgicales et aux accouchements
  • Anesthésimètre Appareil propre à prévenir tout accident pendant l’éthérisation soit par l’éther, soit par le chloroforme
  • Traité d’anesthésie chirurgicale
  • De l’anesthésie locale
  • Appareils employés pour pratiquer l’anesthésie chirurgicale.
  • Essai sur l’anesthésie locale et description d’un nouveau pulvérisateur
  • Effets psychologiques du chloroforme
  • Quelques considérations sur les applications médico-légales de l’anesthésie
  • Ethérisation.
  • Traité d’anesthésie chirurgicale.
  • Anesthésie chirurgicale et obstétricale
  • Petit manuel d’anesthésie chirurgicale
  • Les gaz du sang
  • Les tractions rythmées de la langue, moyen rationnel et puissant de ranimer la fonction respiratoire et la vie.
  • Anesthésie physiologique et ses applications
  • La cocaïne en chirugie
  • Les injections sous-archnoïdienne et le liquide céphalo-rachidien
  • L’anesthésie chirurgicale par voie rachidienne
  • Les injections épidurales par ponction du canal sacré et leurs applications dans les maladies des voies urinaires.
  • Traité de l’anesthésie générale et locale
  • Précis de rachianesthésie générale (1921)
  • Recherches sur l’histoire de l’anesthésie anesthésie avant 1846
  • L’anesthésie en pratique chirurgicale
  • Histoire de l’anesthésie.
  • Histoire de l’anesthésie
  • Introduction à l’étude de l’anesthésie
  • Rapport au Comité national de la résistance 1944
  • L’anesthésie intra-veineuse au penthotal-sodium
  • Dr Morton
  • Premier numéro des Cahiers d’anesthésiologie
  • Tétanos du nouveau-né
  • Manuel d’anesthésiologie
  • Regards sur l’anesthésie d’hier. Ernest Kern Jean Lassner Guy Vourc’h
  • Regards d’hier à aujourd’hui


  • Articles connexes

  • Anesthésie chirurgicale et obstétricale

    Traité d’anesthésie chirurgicale

    Petit manuel d’anesthésie chirurgicale

    Anesthésie physiologique et ses applications

    Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique. E-F Bouisson

    Traité d’anesthésie chirurgicale.

    Rottenstein J B

    date de publication : 1880

    Edité par : Germer Baillière et Cie
      mise en ligne : dimanche 11 mai 2008




    Manuel d’anesthésie de l’état de l’art en 1880, un monument.

    Traité d’anesthésie chirurgicale

    Ce traité d’anesthésie chirurgicale, paru en 1880, succède au Traité d’anesthésie chirurgicale de Perrin et Lallemand de 1863.

    Reprenant les connaissances anesthésiques de son époque, Rottenstein réhabilite Horace Wells comme inventeur de l’anesthésie et se bat pour l’utilisation du protoxyde d’azote en chirurgie générale, ainsi dans ce traité toutes les expériences de Golstein et les travaux de Paul Bert   sur le protoxyde d’azote sont retracés.
    L’intérêt historique de ce traité porte aussi sur les applications de l’anesthésie en fonction de la spécialité : dentaire, ophtalmologie, chirugie des armées, maladies simulées, génito-urinaires, obstétrique ...

    Enfin trois chapitres méritent une attention spéciale : l’anesthésie locale avant la découverte des anesthésiques locaux, la médecine légale et l’anesthésie et surtout une bibliographie de 1538 à 1880 de tous les ouvrages ou articles consultés pour réaliser ce traité.

    Ce traité est un monument dans l’histoire de l’anesthésie française.